Merci Gide …

J’ai dévoré son journal.  Oui, le journal d’un intellectuel aux tendances pédérastes dont plusieurs ont aussi déploré l’égocentrisme fini. Je sais. Juré pendant longtemps que par Les Faux-monnayeurs, un roman qui a posé les assises de mon écriture et qui a fait germer des préoccupations quant aux faux-semblants, la notion de vérité, de doute, de quête de sincérité profonde. Cette crise de liberté individuelle, ou encore cette insoutenable légèreté de l’être pour paraphraser un célèbre écrivain tchèque.

J’étais une littéraire finie qui appréhendait le monde que dans les livres.  Et puis un jour, alors que je relisais les Nourritures Terrestres, je suis tombée sur cette phrase si simple.

Si simple et criante de vérité.

« Il m’est égal de lire que les sables des plages sont chauds, je veux que mes pieds nus le sentent ».

Le reste a suivi.

Quelques semaines plus tard, j’éclatais de sanglot devant son masque funèbre au Musée d’Orsay.

J’étais partie.  Seule.  Délaissant les livres pour des carnets et un sac à dos. 

Évidemment, à ma rencontre.

Et puis, la même semaine, j’appréciai avec satisfaction la portée et la puissance d’une seule et infime petite phrase en observant mes orteils s’enfoncer dans le chaud sable d’une plage espagnole.


*

De littéraire à aventurière, il n’y a parfois qu’un pas.  Le voyage n’est-il pas le prolongement de l’aventure parfois entamée dans les livres, en somme ?  Littéraire, je le suis toujours.  Autrement. 

Parce qu’avant d’être assaillie de cette soif d’humain et de rencontres, j’avais choisi d’apprivoiser le monde de par les mots … Et comme cette part de moi tend de plus en plus à rejaillir, j’ai décidé de lui offrir un lieu qu’elle pourra habiter lorsqu’elle en sentira le besoin.  Et ce, comme bon lui semble.  Un terrain de jeu plus intime de réflexions artistiques ou littéraires qui ne trouvait pas sa place ici.  Néanmoins, toujours un brin teinté de mon âme vagabonde.  C’est par ici.


About these ads
Cette entrée a été publiée dans Apprivoisement, Écrivains voyageurs, Tableau d'intérieur. Bookmarquez ce permalien.

2 réponses à Merci Gide …

  1. tiphanya dit :

    Je viens de lire son recit de voyage en Afrique (Voyage au Congo et Retour du Tchad). J’ai aimé l’homme derrière le voyageur et tu me donnes envie d’aller plus loin et de lire plus de lui.

  2. Yann dit :

    Je comprends mieux pourquoi tu m’as parlé de Gide.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s