Étonnante Outaouais : Virée à Gatineau

J’ai eu la chance au cours des dernières semaines de parcourir la belle région de l’Outaouais au Québec. J’en suis revenue absolument charmée, tant par la découverte de Gatineau, de Chelsea, Wakefield et Montebello dont je parlerais dans un prochain billet.

Il y a d’abord MosaïCanada 2017, orchestré dans le cadre du 150e de la Confédération, qui se veut une activité entièrement gratuite! Incontournable de l’été 2017, cet événement a posé ses pénates dans le Parc Jacques Cartier où se sont édifiées ces immenses et splendides sculptures végétales.



Au-delà de la spectaculaire Terre Mère et d’un génial piano à queue, 33 mosaïcultures puisant aussi à même l’histoire canadienne et des Premières Nations composent cette splendide œuvre éphémère. Une partie de l’exposition est d’ailleurs entièrement consacrée à la représentation des provinces et des territoires particulièrement réussie.Les œuvres offertes par Bejin et Shanghai afin d’honorer le 150e, et créées au coût de 1,5 millions, sont absolument fascinantes !  De l’émerveillement dont il faut profiter rapidement avant la fin de l’été et que ces belles créations horticoles ne retournent à la terre.


Et puis, il y a la toute nouvelle Salle canadienne du Musée de l’Histoire Canadienne, véritablement splendide, qui deviendra rapidement un incontournable du musée et de la ville. En 3 volets, on y présente le Canada depuis les premiers peuples à l’arrivée de la Nouvelle-France, en passant par l’époque de la colonisation jusqu’au Canada moderne et actuel avec ses enjeux quant aux premières nations et en mettant aussi l’accent sur la diversité des droits humains et la charte des droits et liberté. Unique au pays, cette nouvelle exposition permanente tend à faire sentir l’importance et l’incidence de l’histoire et faire ressortir des liens avec celle d’aujourd’hui.

Autre nouveauté de l’été, une curieuse ligne rouge qui sillonne les trottoirs du Vieux-Hull. Librement inspiré de la « Freedom Trail » de Boston, le Sentier culturel se veut un parcours qui accompagne les promeneurs lors de leur visite. Ce fil conducteur d’une longueur de 3 km rattache plusieurs éléments de la programmation du 150e, mais aussi plusieurs points d’intérêt. Tant les microbrasseries du quartier, les établissements culturels d’importance que et nombre d’œuvre sur d’art ponctuent le sentier.



Quant à l’offre culinaire de Gatineau, un vent nouveau à souffler depuis les dernières années dotant la scène d’excellentes tables gastronomiques ou bistrots qui valent amplement le détour. Aux Vilains garçons s’ajoutent maintenant le Ruestik et l’excellent Soif, le Bar à Vin de la charmante sommelière Véronique Rivest.


Finalement, il y a ce coup de cœur inattendu qui vaut vraiment le détour, Aylmer, secteur toujours méconnu qui s’est littéralement revitalisé depuis les dernières années. Il est bon de flâner le long de la Principale sur les terrasses des jolis restos, dont l’excellent Antonyme, mais il faut absolument se rendre au bout de la rue afin d’atteindre la marina et le Parc des Cèdres! Sur la longue plage, une douce ambiance règne tant en journée qu’en début de soirée. Endroit idéal pour se laisser bercer par le doux déferlement des vagues de la rivière Outaouais tout en admirant au loin le coucher du soleil.

Grand merci à Anne Chardon de Tourisme Outaouais pour l’orchestration de cette belle tournée de presse.

Publicités
Cet article, publié dans Outaouais, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s