Loin d’être comme les autres : une Mémé à l’attaque !

Je vous parlais hier de belles rencontres fortuites, hein ?

Celle-là, j’aimerais presque la garder pour moi (hihi !), mais je me dois absolument d’en parler un brin rapido ici et de la partager ! En tombant sur son blogue et son projet, j’ai tout de suite eu la sensation d’un coup de foudre ! Vous savez, quelques tremblotements, un vertige, on titube et puis, hop !, il est trop tard ? Vous ne savez pas ? Pour ceux qui ne l’on jamais vécu, cette expérience rarissime est tout à fait déconcertante. Là n’est cependant pas le sujet …

D’accord, j’exagère un brin quant à l’effet de ma découverte, mais j’ai toujours le coeur un tantinet amoureux des belles âmes ou des petits cailloux que je rencontre sur mon chemin.  Ainsi, j’ai fait la rencontre virtuelle hier d’une fabuleuse femme, mère de cinq enfants, qui n’a pas hésité l’année dernière à trimballer ses filles en Haïti (son pays d’adoption de coeur) pour aller aider directement deux familles à se remettre sur pied.  Je ne comprends d’ailleurs absolument pas comment je suis passée à côté de cette super démarche qu’elles ont réalisé de septembre 2010 à juin 2011 !?

D’ici quelques jours, elle partira à nouveau promptement afin d’équiper en ordinateurs portables les habitants de Lakou David, les aider financièrement à installer une connection internet et aider cinq Mémés haïtiennes ! Yé ! Elle vous propose donc de contribuer à « une aide directe comme la première fois (Deux familles), tout dans leur poche, rien dans les papiers… ni dans les paniers! »  Aide directe ? Absolument ! J’aime !

Attention, la Mémé en question ne correspond aucunement à l’idée qu’on s’en fait et au profil habituel…. Nouvellement grand-mère (bientôt deux fois plutôt qu’une !) la jeune quarantaine, Mémé Marie repousse les limites du stéréotype … Absolument jeune, intense et jolie, elle semble déborder d’énergie et mordre dans la vie comme dans l’action !  Bon, je ne la connais pas encore, vient à peine de la découvrir, ne l’ai aucunement rencontré (mais la vie va faire en sorte que si, j’en suis convaincue !), mais je pressens que cette femme a profondément compris que les coups de tête spontanés portaient parfois avec eux leur lot de réussite ! Et que l’action trop mûrement réfléchie se perd bien souvent, malgré les bonnes intentions, dans les dédales du temps qui s’écoule.

Moi qui ADOOORRRE les coups de tête, les voyageurs et les élans du coeur !

J’ai donc très hâte d’avoir un peu plus de temps pour découvrir et apprivoiser l’univers d’Eddy, le poète rêveur, Guerrier, l’amoureux des poules, Remisan, Emma, son épouse officielle, ainsi que sa maitresse qui lui rend des visites de courtoisie (!?) et de bien d’autres.  Son blogue foisonne de billets savoureux où il est bon de découvrir les cocasses croyances haïtiennes et leur si singulières et attachantes personnalités.

Elle part TRÈS bientôt … alors, dépêchez-vous de lui faire parvenir votre vieux lap top ou de l’aider avec un 5 ou 10 $ dans son projet ! Et soyez assurez que les dents blanches d’une mémé haïtienne étincelleront bien prochainement 😉

Marie, alias Mémé, et 4 de ses 5 enfants

Marie, alias Mémé, et 4 de ses 5 enfants au Pérou !

Pour lire ou aider Marie dans son projet : Mémé attaque Haïti ou encore lire Deux Familles sur son projet de l’année dernière !

Publicités
Cet article, publié dans À la dérive, Coups de coeur !, Trouvailles, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Loin d’être comme les autres : une Mémé à l’attaque !

  1. Je suis soufflée! Merci…

  2. Très belle initiative de ta part pour cet article et toutes mes félicitations à cette dame! Enfin un geste concret, moi qui s’est fait un devoir de chialer rigoureusement contre toute cette campagne de « ramassage » d’argent (on parle de plusieurs plusieurs plusieurs millions de dollars) qui malheureusement s’est retrouvé dans les poches d’on ne sait qui… Encore bravo!

    • Mawoui dit :

      Je te comprends tellement Yves ! Ça m’a tellement enragée tout ça ! Et de découvrir des âmes qui ont du coeur et des tripes et qui contournent les ONG et autres organisations pour agir localement, à moindre échelle et directement, j’adore ! D’autant plus, qu’on s’en doute de plus en plus, cette forme d’impact est certes beaucoup plus grande !
      Maintenant, je ne me sens plus (du tout, si non AUCUNEMENT !) coupable lorsqu’on me demande à l’épicerie, pharmacie, etc. d’ajouter 1 $ à mon paiement… D’abord, je crois tristement que plusieurs le font dans le but de se déculpabiliser et de se « blanchir » un peu l’âme… je déteste. J’aime beaucoup plus agir à ma manière. Paumée, je donne de mon temps dans pleins de causes, et, malgré tout, bien souvent de mon argent. Cette femme, met non seulement de l’avant ce qu’elle a (y impliquant même sa famille ; quel riche apprentissage ! Ce que je désire profondément transmettre à Roukie ! ) mais y consacre également de son temps, de sa vie. Et c’est ça qui me touche ! Absolument ! Je n’aurai jamais la conscience tranquille de donner un quelconque montant à une personne absolument indifférente qui traite cela comme une transaction qui allait comme si « cela allait de soi »… Ou de signer simplement un chèque. Quant au reste, je préfère nettement accorder ma confiance à des personnes tels que Marie (ou m’y rendre moi-même et me joindre à l’aventure) plutôt que délirer dans un semblant de « nous agissons » … GRRRR ! Bien que très dur, choquant et abordant d’autant plus aussi un tout autre sujet (la pédophilie), Journal d’un coopérant de Robert Morin me semble effleurer cette triste réalité de mauvaise gestion et redistribution de l’argent des donateurs …
      Ouf… un sujet qui m’ébranle et quant auquel j’en aurais vraiment long à dire. Je préfère pour le moment me taire et encourager des initiatives directes, simples et audacieuses à l’image que celle de Marie « Mémé » met de l’avant ! 🙂 !
      Dsl pour la longue réponse … montée de lait ! 🙂 !

  3. Ça fait du bien parfois de laisser sortir la vapeur, comme on dit! Mais en terme de montée de lait, j’ai bien apprécié la tienne et je t’avoue que je suis capable d’en faire des pas pire moi aussi sur des sujets comme le « ramassage » de dons.

    D’ailleurs, tu n’as même pas idée combien l’épisode Haiti m’a fait sortir de mes gonds. La croix-rouge, amnistie internationale, la croix-bleue, la verte, la jaune et j’en passe… Tout le monde ramassait des dons! Même l’église catholique (!) ramassait des dons pou Haiti. Tout ça m’a tellement mis en Ta… (avec un grand T) que j’avais l’écume (pour ne pas dire de la bave) aux lèvres quand j’en parlais. Le cash rentrait à pleine poche, de tout bord tout côté, du monde entier (mais surtout de nous, très naifs québecois) et là-bas, ils n’étaient même pas foutus de leur donner une bouteille d’eau ou un biscuit en attendant…

    Bref, je te donnerai une version live sur le sujet lorsqu’on se verra. Je n’aurai donc pas besoin de me censurer (ce que je fais ici) pour ne pas ternir la beauté de la prose de ton site que j’aime bien, soit dit en passant.

    Pour terminer, je vais conclure sur la réflexion suivante. Prenons la croix-rouge par exemple. Supposons qu’il survient un tremblement de terre à New-York. Ils amassent 1 milliard de $ en dons. Ils redonnent 1 million par ci par là. Des bouteilles d’eau, des draps et tout autre cossins du genre. Supposons (et je suis généreux) qu’ils versent disons 200 millions de dollars en tout pour « aider »… Il reste donc sur le milliard initial 800 millions si je ne me trompe pas. Alors pourquoi, lorsque survient un autre tremblement de terre ailleurs, ils ne sont pas capable D’AIDER TU SUITE avec l’argent qui reste??? Ben non! Ils ramassent encore de l’argent! Grrrr…

    Bon j’arrête. Heureusement qu’il existe des gens comme Marie, qui par de petits gestes concrets(mais combien grands à mes yeux) changent véritablement les choses.

  4. Greg PAQ dit :

    Comment je me suis fais surprendre par ton titre Mawoui !
    Je m’attendais à tout sauf à ce sujet. C’est une belle idée 🙂

    A la fin de ma lecture, je me suis dis:
    « Les grosses organisations ne remplaceront jamais l’action individuel »

    En tout cas, c’est un bel exemple à suivre…

  5. Merci.
    T’as trop raison Mawoui, quand tu dis que les gens se déculpabilisent en donnant 2$ à la Pharmacie ou à l’épicerie… C’est ben correct de s’en crisser, mais si l’on se sent réellement concerné, il existe une foule de Marie, de Mawoui et compagnie qui font du concret. Rien d’extravagant, pas de quoi écrire un livre, mais au moins quelque chose se fait.
    Chacun à sa mesure, la charité n’est pas un marché. Que les Croix rouges, jaunes et vertes (!) se le disent, personne ne devrait se remplir les proches grâce à une catastrophe.

  6. Je voulais dire les poches, bien sûr, mais les « proches », dans le cas d’Haïti, ça marche aussi!! :-)))

  7. Greg PAQ dit :

    La société façonne les humains à la compétition. Lorsqu’il y a compétition (prime individuel, objectif, course à l’enrichissement, dépendance de l’objet, du paraitre…) il n’y a pas ou peu de partage. Pourtant la solution réside dans l’homme et plus précisément dans ses actions.

    Je pense que chaque individu est une pierre et que nous pouvons ensemble dresser des montagnes de pierres pour porter les projets.

  8. Mawoui dit :

    L’analogie du tailleur de pierre qui construit une cathédrale… absolument !

  9. Ping : Mémé attaque Haïti

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s