Destination : Pau et Jurançon… Château, marché & vino !

Ainsi donc, suite à ce projet France Festive avec des destinations mystères dans le cadre de la fête de la Gastronomie française, je me suis retrouvée à Charles de Gaulle avec une correspondance en direction de Pau pour ensuite me diriger en train vers Bayonne dans le Pays Basque français. Joie !

Quel plaisir que de se rendre vers le sud-ouest de la France dans un endroit dont je ne savais presque rien, sinon qu’il ferait possiblement toujours chaud en septembre et que des surprises nous attendaient à l’horaire ma collègue anglophone Mayssam et moi !

IMG_8751_2

Pau, sa palmeraie et les Pyrénées au loin

Capitale du Béarn, Pau est une petite ville tranquille de 84 000 habitants sise non loin des Pyrénées. D’emblée, j’ai été étonnée du nombres de rues piétonnes qu’elle arbore en son centre, de la largesse et de la quiétude de celles-ci. Nous avons d’abord débuté notre tournée en explorant le château qui domine la ville et qui se dresse au-dessus du gave.

IMG_8948_7

Château de Pau au coeur de la ville

IMG_8784

Vue sur la cour intérieure du château

Visiter le château de Pau dont l’histoire commence il y a plus de 9 siècles est réellement un incontournable pour quiconque explore la ville. On y découvre l’histoire, par moment croustillante, d’Henri IV, roi de France et d’abord de Navarre qui y naquit et vécut. Il s’y trouve notamment des tapisseries des Gobelins datant du XVIIe siècle qui étonnent de par la richesse des couleurs qu’elles affichent toujours, celles-ci n’ayant toujours pas eu besoin de restauration.

IMG_9179_6

Projections et jeux de lumières sur les façades du château à la tombée de la nuit

Le boulevard des Pyrénnées est un second incontournable pour une balade. Les hôtels et immeubles qui longent cette terrasse qui surplombe la ville, et se fait en son pourtour une promenade bordée de palmiers, donnent par moment une impression nettement méditerranéenne. On se croirait littéralement dans un décor de bord de mer alors que le paysage se découpe plutôt à flanc de montagnes au loin.

IMG_9357_3 IMG_9364_3

Pau nous réservait une autre surprise le lendemain : son marché ! De l’extérieur, l’endroit à pour ainsi dire l’air de rien, mais une fois qu’on s’y engouffre, il se relève avec ses arômes et artisans sympathiques presque magique. Quel plaisir de se rendre d’étal en étal goûter les différentes spécialités locales et discuter avec les producteurs et marchands de la région, le tout déterminé et orienté par un joli petit carnet. De fait, le Pass gourmand est une initiative qui permet d’aller à la rencontre des artisans producteurs partenaires, en défilant dans les Halles et le coeur de la ville afin de déguster une sélection de produits locaux. Il suffit de se présenter chez les artisans et commerçants participants et de leur donner le petit coupon du carnet leur correspondant afin de goûter un de leurs produits sur place et de repartir avec une petite portion de celui-ci ! Le carnet se détaillant à seulement 12 euros pour plus d’une dizaine de dégustations, il y a de quoi séduire les touristes ! Une manière nettement originale d’aller à la rencontre des artisans locaux et de découvrir les produits régionaux ! Nous sommes littéralement tombées sous le charme du concept.

IMG_8915_7

On s’apprête à déguster la Tomme de brebis de la Fromagerie Alexandre

IMG_8963_3

Les Halles, tous les jours sauf le dimanche, les producteurs de la région y vendent leur récolte.

IMG_8936_3

Les Halles

IMG_8885_2

Saucisson de l’Aquitaine

IMG_8908_6

Tomme de brebis des Pyrénnées

IMG_8863_2

Le Pastis d’Amélie, un gâteau béarnais moelleux délicieux !

IMG_8878_6

La poule au pot ! Un poulet entier prête à être mijotée à la manière d’un pot-au-feu dont on attribue la tradition à Henri IV

Ainsi armées de nos victuailles, nous nous sommes rendues à peine à une quinzaine de minutes à l’extérieur de la ville pour nous plonger dans la région viticole de Jurançon et nous sustenter dans un décor plus que magnifique !

IMG_9221

Notre pique-nique de produits artisanaux de la région accompagnés de Jurançon du Clos Lapeyre sur lequel nous nous trouvions !

Une fois bien repue, j’ai eu le bonheur de vendanger au Clos Lapeyre avec Jean-Bernard Larrieu, vigneron passionné, et absolument passionnant, qui nous en a appris autant sur la culture de la vigne que sur les différents raisins. Pour faire un bon Jurançon, il faut que les vignes soient orientées sur les coteaux du Béarn en direction sud vers les Pyrénnées, plus précisément vers le pic du Midi d’Ossau. J’ai donc récolté le courbu, une grappe plutôt dense, et appris à distinguer le gros du petit manseng. Grosso modo, le petit manseng est un raisin qui donne un cépage qui permet un vin blanc sec, alors que la grappe du gros manseng est plus ramifiée et porte plus de grains plus volumineux. Il donne des vins plus moelleux aux notes miellées avec une touche d’abricot.

IMG_9349_2

Vignoble du Clos Lapeyre en amphithéâtre

IMG_9344_3

Récolte de courbu

IMG_9342_6

Récolte de courbu

IMG_9279

Que du bonheur !

IMG_9225

Vignes et grappes de gros manseng

Besoin d’ajouter que j’étais comme une petite fille dans un magasin de jouets ?! Vendanger est une expérience fabuleuse, j’y aurais certainement passé le mois entier. Certes, ce n’est pas une activité touristique accessible à tous, et en cela je me suis sentie excessivement choyée d’y avoir un petit peu participé. N’empêche, vous devez vous rendre au vignoble afin de visiter le caveau. Une balade, la « Jurançonada », à travers deux vignobles permet une lecture originale de la vigne, du terroir et de ses habitants.  Il me faudra y remettre les pieds, on retrouve 64 vignobles indépendants d’appellation Jurançon sur une petite superficie qui s’étend sur une quarantaine de kilomètres… D’autant plus que le Jurançon est un terroir qui donne de superbes vins, notamment les moelleux qui accompagnent divinement le foie gras !

(à suivre : Bayonne…)

***

Quelques infos pratiques :

  • Pau se situe à 770 km de Paris. Des vols quotidiens sont desservis de CDG et hebdomadaires de Marseille. Également facilement accessible en TGV (5hrs de Paris) via Rail Europe.
  • Bordeaux, la capitale régionale de l’Aquitaine, est à 2 heures de Pau. Bayonne à 1 heure en train.
  • La ville accueillera le Championnat du monde de canoë kayak en 2017. Il faut absolument visiter le Stade d’Eaux vives, duquel plusieurs villes auraient intérêt à s’inspirer…

***

Vous avez jusqu’au 15 octobre 2015 pour voter pour la destination festive en France et courir la chance de remporter un voyage pour 2 ! C’est super simple, par ici !

J’étais l’invitée de Atout France, Air France Canada et Tourisme Pau pour ce superbe projet à la découverte de la France Festive. Merci.

Grâce à My Webspot qui m’a fourni un boitier portable, j’ai eu accès en tout temps sur mon téléphone à du WiFi. Le principe du boitier qui sert de borne wifi est simple et beaucoup moins dispendieux qu’un forfait de données à l’étranger.  Il s’agit d’un petit appareil léger qui est connecté au réseau 4G que l’on traine dans son sac et auquel on se branche pour naviguer. Vraiment étonnée et enchantée de ce service, je me demande littéralement à quand une telle initiative au Canada svp ?!?

Publicités
Cet article, publié dans France, Pau, Voyage gustatif, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s