Un bout de jungle que l’on porte en soi…

Tout voyage possède un moment qui tient en magie et en intensité. Intraduisible.  Et absolument propre et personnel à la personne qui le vit. On se demande pourquoi on tient alors à fixer le tout sur une photographie.  On le sait bien, il n’y a rien de préhensible dans cet instant. C’est fugitif.  Et ne s’expliquera que bien peu. Ou bien mal.  On ne peut octroyer à l’instant que sa nature : le laisser nous traverser et le vivre, profondément.

Observer longuement ma fille assise au beau milieu de la jungle, sereine, dégustant goulument un gros quartier de melon d’eau sur un bout de sable blanc, dans un lieu méconnu et désert en écoutant le tambourinement d’une luxuriante chute tenait du féerique.

Ajoutez y une centaine de papillons, ce l’était.  Absolument.

Publicités
Cet article, publié dans Chroniques de flore, Costa Rica, Roukie sur la route..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Un bout de jungle que l’on porte en soi…

  1. Sylvain dit :

    Je sais, ces moments sont dans notre tête, nos yeux, notre coeur, bref notre être. Je sais aussi qu’ils sont difficiles à traduire aux autres.
    Par contre, ta photo de par sa composition, donne une idée de l’instant. Ça et ton texte.

    Roukie aura des photos comme nulle autre à regarder quand elle sera plus âgée!

  2. Quelquepart dit :

    Wow. Très beau texte. Magnifique photo. Je suis certaine que même sans la photo, ce moment restera gravé dans ta mémoire et celle de ta Roukie. Profite bien de ton voyage!

  3. Greg PAQ dit :

    C’est une très belle photo Mawoui!
    Au plaisir de te lire, de te suivre…

  4. Magnifique! 🙂 Je passe par ici pour la première fois depuis des mois et que vois-je? Vous êtes au Costa Rica! Comme je devrais y être en janvier avec ma fille, tes billets m’interpellent particulièrement. Merci pour le voyage…

    • Mawoui dit :

      Oh ! Un sincère merci ! Et très heureuse que ça te plaît ! Ce fût un mois magnifique! J’en ai énormément encore à dire, je n’ai qu’effleuré le sujet. J’imagine que les jungles humides et sèches de l’Amérique Centrale sont forts différentes de celles de l’Asie ! Très hâte de lire tes impressions quant à tout ça ! Tu me donnes de plus en plus le désir de découvrir la Thaïlande (je ne sais pas pourquoi, mais ça ne m’attirait pas …) et si j’y pose mes pénates un jour, ça sera aussi (certainement en grande partie) parce que tu auras semé en moi quelques petites graines de curiosité de comprendre ta passion et ton amour pour ce pays 😉

      Prépares-toi, le Costa Rica c’est CHER ! Très cher … 😉 Aille …

      Merci à toi, mais c’est plutôt ta fille et toi qui vont me faire voyager dans les prochaines semaines avec un Baluchon pour deux ! Avant de reprendre la route pour je ne sais où !

      Mais surtout un IMMENSE merci, parce que c’est en te découvrant et en te lisant que je me suis dis que c’était possible d’être intègre et fidèle à cette intense, folle et belle passion qui nous anime ! De l’écouter, d’en tenir compte et d’y répondre avec coeur et ardeur !

  5. Ping : Hola l’oiseau ! | Como la Espuma

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s